Qu'est-ce que la psychoéducation?

La psychoéducation est une discipline qui se spécialise en prévention et en intervention dans le domaine de l’inadaptation psychosociale, principalement auprès des jeunes.

Intervenir en psychoéducation, c'est :

  • Vouloir aider des gens dans le besoin : enfants, adolescents ou adultes présentant des problèmes sociaux, affectifs, intellectuels ou physiques.
  • Avoir de l'entregent et une facilité à communiquer avec ces personnes.
  • Posséder une excellente capacité d'analyse afin de comprendre les problèmes propres aux différents milieux de vie (école, centre de réadaptation, centre jeunesse, hôpital, etc.).
  • Avoir un bon sens de l'observation afin de cerner les faiblesses, mais aussi les forces des individus.
  • Aimer planifier et animer des activités psychoéducatives, en groupe et de manière individuelle.
  • Posséder une capacité d'adaptation à un large éventail de contextes d'intervention et de clientèles.
  • Avoir l'esprit d'initiative et exercer un bon jugement afin d'intervenir efficacement.
  • Aimer travailler en équipe avec des collègues de différentes formations (éducation spécialisée, travail social, enseignement, ergothérapie, psychologie, psychiatrie, pédiatrie, etc.).

 

Historique de la psychoéducation au Québec

Depuis ses débuts dans les années 1950, la psychoéducation québécoise s’est inspirée des modèles développementaux de son époque afin de comprendre les difficultés d’adaptation des jeunes et de proposer des moyens de rééducation. Inspirés d’expérimentations européennes et américaines sur l’aide aux enfants en difficulté de comportement, les pionnières et les pionniers québécois ont travaillé à la création d’environnements adaptés aux besoins de ces jeunes. Le Centre d’orientation et Boscoville, une cité conçue pour répondre aux besoins de rééducation des jeunes délinquants, sont au nombre des exemples.

Les 1ers psychoéducateurs concevaient que les difficultés de ces jeunes pouvaient être surmontées par la participation active à un environnement arrimé à leurs besoins. L’« activité psychoéducative » constituait alors le noyau dynamique de cette conception de l’intervention. Elle proposait une grande diversité d’activités, de moyens et de stratégies afin d’améliorer cet arrimage et de favoriser un développement harmonieux.

La psychoéducation québécoise s’inscrit dans 2 importants champs de connaissance que l’on retrouve à travers le monde :

  • l’étude des difficultés d’adaptation selon une perspective développementale (la psychopathologie développementale);
  • l’utilisation des connaissances issues de ce 1er champ d’études pour concevoir et mettre en place des stratégies efficaces à la prévention et à la réduction des difficultés d’adaptation (la science de la prévention et de l’intervention).

Les professeurs de l’École de psychoéducation sont très présents dans ces 2 champs d’activité. Ils proposent aux étudiants et étudiantes un environnement extrêmement stimulant pour s'y initier ou les membres pour développer une expertise dans la mise en application de ces connaissances et participer au développement de la discipline.